Le CBD contre le mal des transports : est-ce efficace ?

You are currently viewing Le CBD contre le mal des transports : est-ce efficace ?

Si pour certains, partir en voyager est une partie de plaisir, pour d’autres, c’est un véritable cauchemar, peu importe le moyen de transport. En effet, entre les nausées, les vertiges, les maux de tête et les vomissements, le déplacement n’est pas toujours amusant pour ces personnes. L’une des solutions les plus faciles consistent à prendre des médicaments avant de se mettre en route. Sont-ils toujours sans effets indésirables ? Rien n’est sûr ! C’est pour cette raison que beaucoup optent désormais pour des solutions naturelles, telles le cannabidiol. Est-il efficace contre le mal des transports ? Sous quelle forme le consommer ? Nous vous disons tout.

Mal des transports : quels symptômes ?

Également appelé cinétose, le mal des transports est un ensemble de sensations qui surviennent quand on se déplace dans un quelconque véhicule (voiture, avion, train, bateau…). Les symptômes du mal des transports diffèrent d’une personne à une autre en tenant compte de la durée du trajet, du moyen de transport et de la sensibilité de la personne, comme l’explique le site Ameli. Entre autres, voici les symptômes les plus fréquents :

  • Les nausées : beaucoup affirment avoir eu mal au cœur et envie de vomir lors des déplacements.
  • Les maux de tête : quand on se sent mal à l’aise, on a tendance à stresser, ce qui peut engendrer des maux de tête.
  • Les vertiges : sentir une sensation d’étourdissement est fréquent chez les personnes sensibles aux transports.
  • La fatigue : c’est une sensation très fréquente.
  • Les sueurs froides : les personnes ayant le mal des transports transpirent excessivement, notamment au niveau du cou et du front.

mal-des-transports-symptomes

Heureusement, ces symptômes disparaissent généralement un petit moment après être arrivé à destination.

Est-ce que le CBD est efficace contre le mal des transports ?

Et si le roi des « remèdes naturels » potentiels pouvait vous aider à lutter contre le mal des transports ? Selon de nombreuses recherches, le cannabidiol serait un excellent préventif contre le mal des transports. Et pour cause, il aurait des effets sur les vomissements et les nausées.

Lire aussi :  La fin des cigarettes électroniques jetables (Puffs) en France ?

Selon une étude publiée en 2011 sur le site British Pharmacological Society, le CBD joue un rôle indirect sur l’activation de la 5-HT1A, autrement dit la 5-hydroxytryptamine. Il s’agit d’un récepteur qui aide à prévenir et à traiter les vomissements et les nausées.

Du côté des consommateurs de CBD, ils ont indiqué que ce dernier aurait des effets immédiats pour soulager les nausées. Si beaucoup de personnes prennent des médicaments contre la mal des transports au moins 30 minutes avant de se déplacer, d’autres disent que le CBD agit en moins de temps.

Toutefois, il convient de noter que, à ce jour, il n’y a pas assez de preuves formelles que le CBD soit d’une totale efficacité contre le mal des transports.

Comment agit le CBD contre le mal des transports ?

Comme nous l’avons expliqué, il y a un manque d’études scientifiques qui prouvent que le CBD aide vraiment à lutter contre le mal des transports. Cependant, certaines ont suggéré qu’il jouerait un rôle dans le soulagement des symptômes de la cinétose.

Le CBD semble interagir directement avec le système endocannabinoïde (SEC). Ce dernier joue un rôle crucial dans de nombreux processus physiologiques, tels que la régulation du système nerveux. Le cannabidiol interagit, apparemment, avec le CB1 et le CB2, deux récepteurs cannabinoïdes naturellement présents dans le SEC. Par conséquent, il influencerait la perception des choses au niveau du cerveau, y compris les sensations qui surviennent à cause du mal des transports.

Le stress et l’anxiété peuvent éventuellement aggraver les symptômes des personnes sensibles aux transports. De son côté, le CBD aurait, justement, des effets anti-stress et anxiolytiques. De facto, en réduisant le stress et l’anxiété, il aiderait à lutter contre le mal des transports, comme le suggère une étude réalisée en 2020 et publiée sur Research Gate.

Par ailleurs, comme susmentionné, les maux de tête sont l’un des symptômes les plus courants lors des déplacements. Par ailleurs, le CBD est connu pour ses potentielles vertus antalgiques. Selon le National Center for Complementary and Integrative Health, le CBD aurait des effets bénéfiques pour soulager la douleur. Une autre étude de 2020 a suggéré qu’il améliore le sommeil, soulage la douleur chronique et réduit l’inflammation.

Lire aussi :  Différence entre l'huile de chanvre et l'huile de CBD

Cela dit, il est important de consulter un professionnel de la santé avant d’utiliser le CBD.

Sous quelle forme consommer le CBD contre le mal des transports ?

Vous le savez certainement, le CBD est disponible sous plusieurs formes. L’huile de CBD est sans doute la forme la plus utilisée, et ce, en raison de son efficacité et de son effet rapide. Elle est prise par voie sublinguale, en déposant quelques gouttes d’huile sous la langue.

Il existe aussi des gélules de CBD qui se consomment comme n’importe quel complément alimentaire. Leur avantage réside dans la possibilité de les emmener n’importe où avec soi.

formes-consommation-cbd

Par ailleurs, on trouve de nombreux produits qui contiennent du CBD, tels que les infusions et les chocolats. Bien qu’ils aient un effet plus lent que l’huile et les gélules.

En outre, il est possible d’utiliser une cigarette électronique pour consommer du cannabidiol. En effet, il est possible d’inhaler de la vapeur qui contient du CBD. Beaucoup de personnes optent pour ce mode d’utilisation, car il promet une action rapide.

Quelles sont les contre-indications du CBD ?

Bien que le CBD soit naturel et qu’il n’entraîne aucun effet planant, il faut prendre des précautions quant à son utilisation. Pour commencer, si vous suivez un quelconque traitement, vous devez consulter votre médecin traitant avant de l’utiliser. Cela vous permettra d’éviter toute interaction médicamenteuse.

De plus, le CBD est à éviter chez les personnes qui y sont allergiques, les femmes enceintes et allaitantes et les personnes souffrant de problèmes cardiovasculaires ou hépatiques. Rappelons, encore une fois, qu’il est très important de consulter un professionnel de la santé avant d’utiliser de telles substances.