CBD : effets secondaires et contre-indications

You are currently viewing CBD : effets secondaires et contre-indications

Le CBD est désormais reconnu pour ses nombreux bienfaits. Il est notamment conseillé pour ses effets apaisants et relaxants qui aident à faire face au stress et à l’anxiété. Le CBD peut également atténuer certaines douleurs grâce à ses effets anti-inflammatoires. Il aurait aussi un effet antioxydant pouvant participer à aider les peaux à problèmes (production de sébum, apaisement des démangeaisons, etc.). Mais la prise de CBD n’est pas sans conséquences : effets secondaires, contre-indications ou interactions médicamenteuses.

Quels sont les effets secondaires du CBD ?

Effets secondaires du CBD : la xérostomie

Il s’agit tout simplement de l’effet de sécheresse buccale. Cette sensation de déshydratation très localisée s’observe généralement chez les personnes qui consomment du CBD sous forme de fleurs ou de e-liquides, donc en le fumant. Le simple fait de boire un verre d’eau suffit le plus souvent à atténuer cette sensation de bouche sèche.

Effets secondaires du CBD : les nausées et problèmes de digestion

Souvent utilisé pour ses propriétés anti-nauséeuses, un des effets secondaires du CBD est de provoquer des nausées. Il peut également provoquer des problèmes de digestion (maux d’estomac, diarrhées, etc.). Dans la majorité des cas, il s’agit d’un dosage de CBD non-adapté à la personne.

Effets secondaires du CBD : la perte d’appétit

Contrairement au THC qui tend à augmenter l’appétit, le CBD a parfois un effet régulateur de l’appétit. En effet, il contribue à diminuer la production de l’hormone qui stimule l’appétit : la ghréline. C’est pourquoi le CBD est parfois conseillé dans une démarche de perte de poids. Cependant, cet effet secondaire du CBD n’est pas toujours celui que recherchent les utilisateurs. Dans ce cas, nous vous conseillons donc d’éloigner la prise du CBD des moments de repas pour éviter cet effet rassasiant.

Effets secondaires du CBD : la somnolence ou la fatigue

C’est sans aucun doute l’un des effets secondaires du CBD les plus courants mais aussi le plus dangereux, notamment en cas de conduite d’engins. Reconnu pour son efficacité sur les troubles du sommeil, le CBD peut avoir des effets “coups de fatigue” voire somnolence chez certaines personnes.

Lire aussi :  Le CBD contre le mal des transports : est-ce efficace ?

Comment éviter les effets secondaires du CBD ?

Le plus souvent, les effets secondaires du CBD sont le résultat d’un surdosage. Si vous souffrez de l’un de ces effets secondaires, nous vous recommandons de tout simplement réduire votre dosage de CBD jusqu’à leur disparition. Dans certains cas, il conviendra aussi de revoir le moment de prise du CBD. En effet, si vous souffrez de somnolence en prenant votre CBD le matin, une prise le soir avant le coucher vous sera certainement plus favorable. Pour terminer, dans de très rares cas, la diminution du dosage ne suffit pas à effacer les effets secondaires. Un arrêt total du CBD sera alors à envisager. Vous avez un doute ? Consultez votre médecin.

Quelles sont les contre-indications au CBD ?

Le CBD a très peu de contre-indications. Néanmoins, la prise de CBD est déconseillée dans les situations suivantes.

Allergie au chanvre

La prise de CBD est à éviter en cas d’allergie connue au chanvre. D’autant plus s’il s’agit d’une allergie forte. Les allergies au CBD sont rares mais elles restent possibles. La plupart du temps, les symptômes d’une allergie au CBD se rapprochent de ceux provoqués par les allergies saisonnières : écoulement nasal, irritation oculaire, etc.

Grossesse ou allaitement

A l’heure actuelle, aucune étude n’existe concernant l’effet du CBD sur les foetus et les nourrissons. Cependant, il pourrait potentiellement avoir une influence sur certaines propriétés du placenta. De ce fait, c’est le principe de précaution qui s’applique. Le CBD est donc à éviter en cas de grossesse ou d’allaitement.

Prise de certains traitements médicaux

Pris sous forme que orale ou sublinguale (huiles de CBD, e-liquides, infusions, etc.), il peut y avoir des interactions entre certains traitements médicaux et le CBD. C’est par exemple le cas avec certains traitements anticoagulants.

Lire aussi :  Remontées acides : le CBD peut-il vous soulager ?

CBD et interactions médicamenteuses

Les interactions médicamenteuses avec le CBD ont lieu au niveau du foie. De ce fait, il n’y aura interactions entre traitement médical et CBD uniquement si celui-ci est pris sous forme orale (infusions, thés, tisanes, gélules, miel au CBD, gummies, etc.) ou sublinguale (huiles, pâtes de CBD, etc.). Toutefois, plus le dosage de CBD pris quotidiennement est faible, plus le risque d’interactions est faible lui aussi. C’est pourquoi les interactions s’observent généralement chez les personnes prenant de forts dosages de CBD. C’est-à-dire des dosages supérieurs à 100 mg par jour. Dans tous les cas, nous vous recommandons de vérifier que votre traitement médical n’a pas d’interaction connue avec le CBD. Pour cela, vous pouvez vous adresser à votre médecin. En effet, les professionnels de la médecine sont de mieux en mieux formés et informés sur le sujet.

L’étude Medical Cannabis and Cannabinoids menée par le Penn State Medical College of Medicine (USA) a démontré une interaction entre le CBD et une cinquantaine de traitements médicaux. Le CBD viendrait alors perturber l’action de certains médicaments. Cette étude recommande donc d’espacer la prise de CBD et la prise de médicaments d’au moins 3 à 4 heures.

Liste 57med

Les dangers du CBD

Le CBD n’est pas une drogue. De ce fait, il n’y a aucun risque d’overdose. En revanche, un surdosage reste possible. Il peut alors provoquer les effets secondaires cités plus hauts.

Un autre danger du CBD réside dans la qualité des produits utilisés. Chez PharmaCBDCare, nous avons choisi de vous proposer uniquement des produits à base de chanvre produit en France. En outre, nous privilégions les produits naturels et issus de l’agriculture biologique, comme c’est le cas pour nos infusions, nos thés et nos huiles de chanvre. Pour terminer, nous travaillons essentiellement avec des acteurs locaux. D’une part pour privilégier les circuits courts. D’autre part pour vous garantir la traçabilité de nos produits.